Synthèse du partage des groupes sur le Synode

Voici la synthèse du travail sur la synodalité réalisée à partir de la fiche reçue de notre vicaire général. Ce travail a été mené avec quelques groupes de la paroisse et les résultats seront inclus dans la synthèse diocésaine de l’évêque et envoyés à Rome.

1/ Un regard d’émerveillement sur quelques réalisations qui vont dans le sens de la synodalité.
– Les fidèles laïcs qui s’impliquent ne sont pas de simples supports administratifs ou en retrait
comme subordonnés. L’arrivée d’une nouvelle fraternité de prêtres ayant le souci d’une
participation plus large des paroissiens à la vie du groupement. Souci aussi de ne pas oublier
les fidèles des villages en proposant des messes espacées mais régulières.
– On porte la mission ensemble dans la paroisse dans un dynamisme missionnaire.
– L’impact des parcours Alpha, Gratitude, effusion de l’Esprit Saint, groupes fraternels pour
accueillir et inclure des personnes « en périphéries » dans notre communauté paroissiale.

2/ Des disfonctionnements qui ouvrent un chemin de conversion et de croissance.
– Beaucoup d’initiatives sur le groupement sans que l’on sache trop ce qui se vit : comment
tous ces groupes vont dans le sens de la mission et de la fraternité ?
– Comment sensibiliser notre communauté à l’accueil des « plus petits » avec comme point de
repère la journée mondiale des pauvres, pour une Église « en sortie » ? Comment prendre
soin des personnes ayant souffert d’isolement pendant la crise sanitaire afin de les aider à
« sortir » ?
– Comment susciter le désir d’aller vers des paroissiens différents de soi pour que chaque
personne soit bien intégrée dans la communauté ?
– Problème de communication globale sur le groupement : « on ignore qui fait quoi », les
différentes activités…
– Comment intégrer dans nos communautés les personnes homosexuelles ?
– Vigilance sur l’accueil et la sortie des messes et l’attention aux personnes nouvellement
arrivées dans la région ou moins intégrées.

3/ Les pas qui seraient à accomplir pour porter davantage ensemble la mission.
– Faire de la place dans l’Église à tous « les goûts et couleurs » (jeunes, vieux, homme, femme,
riche, pauvre…) Mettre au cœur des décisions, les gens concernés ayant « le vécu ».
– Donner plus de poids à la parole des laïcs, des femmes, des pauvres. Se former à l’écoute de
l’autre et au témoignage de foi.
– Inviter des laïcs formés à commenter la Parole de Dieu (homme ou femme). Donner une
place plus visible aux femmes (donner la communion, etc…).
– Faire plus de place à l’œcuménisme, prier et célébrer davantage avec les membres d’autres
confessions chrétiennes.
– Souhait que toute la communauté porte les projets de la paroisse, nos prêtres étant là pour
donner l’impulsion et nous entrainer à une co-responsabilité collective en déléguant avec
confiance et en pratiquant la subsidiarité. Chaque fidèle s’engage ainsi à servir selon ses dons
et charismes, et son état de vie.
– Voir comment décharger les prêtres au niveau organisationnel. Pour les différentes fonctions
dans la paroisse, prier pour trouver les bonnes personnes, mettre en place un cahier des
charges, préparer son remplaçant dès le départ, faire des bilans réguliers.
– Avoir un conseil pastoral représentant les différentes sensibilités et réalités au sein de la
paroisse, sur lequel les prêtres s’appuient en confiance. Être transparent et communiquer aux
paroissiens les projets de décisions et le pourquoi de ces décisions en leur laissant une chance
d’y réagir et d’y contribuer.
– À la suite de Laudato Si, poser des gestes pour notre mère la Terre dans notre paroisse (cela
rapproche de la société, des jeunes, entraîne un changement de comportement…)