Un prêtre à vos côtés dans 10 ans ?

Paroisse St-Jean-Paul II du Pays de Gex, Cessy le 17 décembre 2020

Chers amis,

J’espère que ce message vous trouvera en bonne forme physique et morale malgré la morosité et les peurs qu’engendre la situation sanitaire de cette année. J’aborde rarement par écrit le sujet de ce courrier ; si je me permets de vous l’adresser c’est en raison de votre abonnement à la newsletter, car il témoigne de votre intérêt pour la vie de la paroisse et de l’Église en général.

Vous savez, je pense, que les finances d’une paroisse proviennent pour l’essentiel des quêtes faites à l’occasion des célébrations, à l’exception de celles qu’on annonce comme dédiées à une autre cause. Je rappelle aussi les dons occasionnels, si importants, que nous recevons parfois.

En revanche, les charges de personnels ne relèvent pas directement des paroisses ; en France c’est la libre participation des croyants, le « Denier de l’Église » qui s’acquitte de ce coût. Il concerne quelques salariés laïcs et surtout les prêtres. Ces derniers sont certes peu exigeants quant à leur subsistance, mais l’obligation de leur couverture sociale est soumise au régime général et à la souscription d’une mutuelle, ce qui est coûteux.

Depuis la séparation de l’Église et de l’État en 1905, les générations précédentes ont assumé cette responsabilité à l’égard du Denier de l’Église. Au fil du temps cette responsabilité s’est émoussée, car nous n’avons pas su expliquer aux chrétiens que cette charge leur incombait. Tel et si bien que maintenant dans l’Ain, l’âge moyen des contributeurs au Denier est de 78 ans, et le déficit en 2019 fut de 752 000€ ! Sans inversion de tendance, la baisse du nombre de donateurs et donc du montant global de collecte, est inéluctable. A l’avenir la présence des prêtres dans les paroisses n’est donc pas seulement liée à la question des vocations mais aussi à la prise en charge de cette présence par les croyants.

Heureusement, grâce à la générosité des chrétiens qui prendront conscience de ce besoin, ce déficit pourrait être comblé. Toute participation même modeste est la bienvenue. Merci à ceux qui peuvent donner plus et à cet effet utilisent leur capacité de déduction fiscale (pour ceux qui paient l’impôt sur le revenu en France, un don de 294€ équivaut à une charge finale de 100€).

Au cœur de tous les équilibres que vous avez à discerner pour le bien de votre famille, je vous remercie de la vigilance que vous accorderez à la pérennité de la présence de l’Église à vos côtés.

Toute la communauté paroissiale vous souhaite par avance un joyeux Noël.

Père Grégoire, curé

en lien avec Pères Tanguy et Michaël

ainsi que toute la communauté paroissiale


Message équivalent par vidéo humoristiques  !

Voici un lien d’une autre paroisse mais qui exprime une réalité commune à l’Église de France. ICI

Comment participer au Denier de l’Église ? 

-Don en ligne : ICI Paroisse : Cessy, Divonne ou Gex.

-Don espèce : à déposer sous enveloppe avec la mention « Denier » dans l’une des boites aux lettres de nos cures. Si le don est supérieur à 50€, un reçu sera adressé selon l’identité et l’adresse fournies.

-Don chèque : à libeller à « Association Diocésaine de Belley-Ars » Ne pas omettre de préciser identité et adresse si différentes des indications du chèque ; à adresser à :

– Paroisse St-Jean-Paul II – 82 rue St Denis  – 01170 CESSY ou mieux encore à

– Évêché :  Association Diocésaine – 31 rue du Dr Nodet - CS 60154 -01004 BOURG EN BRESSE cedex